Le dispositif

Dans l’ensemble, les dispositifs de formation actuels permettent, grâce aux outils numériques, des formations à distance, offertes à un public très large, sur des sujets spécifiques aussi bien que généraux. Il est donc assez aisé pour un public non expert d’accéder à ces formations, mais l’expérience montre une grande volatilité : un partie de l’offre est médiocre ou coûteuse. Beaucoup d’outils qualifiés d’innovants en e- learning ne sont que des Quiz améliorés. Passé le stade de l’euphorie autour des MOOC, les déceptions sont nombreuses. L’expérience des porteurs de projets dans la transformation numérique ainsi que la volonté de succès affichée des partenaires culturels sont des gages de réussite.

La particularité du concept PARTICULES sera donc de répondre le plus concrètement possible à des problématiques que se posent les professionnels, en se fondant sur des reportages vidéo, des interviews et des exemples réels. L’objectif est d’expérimenter ce projet en association dans un premier temps avec trois organismes culturels (une galerie d’art privée, une compagnie de théâtre émergente, une Maison de l’Architecture), pour tester le format de ces tutoriaux vidéos organisés en MOOC, valider ce format auprès des professionnels de la culture, fédérer de nouveaux partenaires culturels dans l’élaboration de nouvelles thématiques.

PARTICULES a également l’ambition de développer le projet à l’international (un intérêt de principe a déjà été manifesté par l’Institut national argentin de formation culturelle publique qui accueille les professionnels d’Amérique latine et l’Université Sookmyung de Séoul qui enseigne le management de la culture partiellement en français).